Francophonie en Algérie ; Butin de Guerre ou Cheval de Troie !

Francophonie en Algérie ; Butin de Guerre ou Cheval de Troie !

Jamouli Ouzidane

chabou al jazaairou mouslimoun wa illa alouroubati yantassib …

le peuple algérien est musulman et à l’arabité, il appartient …

Ibn Badis

Apprenez la langue arabe car elle fait partie de votre religion

Omar

la dichotomie Arabe – kabyle

Je suis kabyle … et alors … j’aurais put être n’importe quoi …

je fais des efforts pour apprendre le français, l’anglais, l’espagnole ….mais l’arabe …NON !!!

Suis-je un raciste sans le savoir … un ignorant peut être d’une langue universelle !

Je regarde avec jalousie les autres arabes la maitriser … oui le marocain, le tunisien, l’égyptien ou le libanais utilisent des accents différents mais ils maitrisent l’arabe !!! …

Je suis censé être musulman (je pense) et donc vénérer cette langue de ma religion … comme le font les perses ou les pakistanais en faisant des efforts insurmontables d’apprentissage d’une langue complexe et riche … Ah non, … mais moi NON !!! pourquoi cette haine … car un pouvoir politique m’a refusé ma langue kabyle dans mon propre pays … en m’imposant une arabisation débile … venue du moyen orient !

Et  Pourtant ! Que d’amazighs ont célébré la langue arabe qu’ils soient penseurs, philosophes, artistes … ( de Nait Belkacem a Haj el Anka) sans avoir jamais vu un renie ou déni de soi …

Oui il y’ a un temps ou les européens envoyaient leurs enfants parler l’arabe et où les juifs portaient des noms arabes, chantaient en arabe andalous … et leurs philosophes dissertaient en arabe … demander à Maimonide (Mohsen ben Maymon ou Abu Imran Mussa), l’andalous, a écrit un « Mishnah Torah », un « Siradj » (en arabe) et surtout un « Guide des égarés » (en arabe) inspiré d’Averroès et qui réconcilie la foi à la raison d’Aristote qu’il a connu à travers Al-Farabi !

Nous faisons une confusion réactive envers la langue arabe et de l’arabisation qui elle n’a de moderne que sa vocation politique à écraser le peuple.  Notre arabisation forcenée par un gouvernement idéologique (conjoncture politique nassérisme, baasiste, arabiste de l’après indépendance et de la guerre froide)… a en parallèle écrasé les langues locales ; amazigh, chaoui, mouzabite  …avec des lois … la confusion est comme celle qui fait pas la différence entre islam et islamiste …arabe et arabiste …

Arabisation, Francisation et Aliénation linguistique

le pouvoir inculte ne servait pas la langue ou la religion, Il se servait d’elles !!! Le résultat ; la langue algérienne locale (du chaabi par exemple) est détruite … on a un mélange bâtard d’algérien-arabe-francais … qui ne peut faire une langue de lettré sans l’apport de linguistiques universitaires pour dresser des lois grammaticales … les écrivains comme le peuple égyptien ou libanais écrivent et parlent l’égyptien ou le libanais arabe couramment sans intrusion de langues étrangères… Même les québécois parlent du français québécois ;  ma blonde, mon char, tabarnaque …

Comme on ne pouvait ni tuer une langue millénaire et ni la maitriser, on a fait une réduction primaire ; on va parler cet amalgame bâtard de français – arabe…  résultats nos jeunes universitaires sont des illettrés linguistiques car ce dialecte débile ne pouvait en aucun cas devenir une nouvelle langue pour le siècle prochain ; une langue de science et de NBIC …

Mais écoutons nos jeunes qui ne parlent plus et n’écrivent plus AUCUNE langue … je comprend pas ces jeunes ici qui mélangent les chiffres avec les lettres pour s’exprimer … peut-on a partir de cette langue ignare bâtir et rejoindre la modernité avec sa science, ses technologies, ses cultures … je pense pas …

La langue arabe n’est pas morte, elle a déjà dé-montré sa capacité … en science exacte et humaine …il suffit de l’enseigner proprement en dehors de la politique et laisser aussi les autres langues amazighs s’exprimer et s’enseigner …

Nous devons sortir de la haine réactive au traumatisme subit par l’arabisation des années 80 … et interagir dans la raison …

Le français est un butin de guerre si on l’utilisait uniquement comme langue non pas nationale et encore moins internationale mais uniquement de communication avec les français ! une langue étrangère de plus et que nous devons subventionner par les français ! Actuellement , elle est  devenue un handicap maintenant à cause d’une perversion de notre identité acculturée ; on es devenu des singes complexés !!!

L’arabe n’est pas un butin de la colonisation mais une fondation de notre âme ; notre religion qui constitue le socle fondamentale et finale de notre identité depuis 1400 ans ! et de même pour la religion, sortir de la religiosité perverse et revenir au vrai sens de la spiritualité … servir et non se servir des langues et des religions …

Le monde entier vie et meurt pour son identité purifiée …sans elles, on est juste des singes bâtards à admirer dans un parc zoologique folklorique … en voulant intégrer les autres, on s’est désintégré et ce processus de désarabisataion et de dé-islamisation de notre identité est un renie et un déni d’aliénation suicidaire …

Nous traversons une période d’extinction darwinienne d’une identité incapable de se muter … l’algérien sûrement mais pas l’arabe et encore moins l’islam qui renait dans ses cendres par des cultures non pas arabes mais perses, indonésiennes …! Le monde arabe a été le berceau de l’arabe mais aussi son cimetière … ils ont raté le siècles passés de renaissance, révolution, démocratie et modernité scientifique et technologique … et disparaitront de l’histoire par les lois darwiniennes de la nature universelle ; Adapt or Dye !

 

Nait Belkacem ; la défense de la langue arabe par un kabyle

Une conférence de Monsieur Nait Belkacem m’a donné pour la première fois de ma vie l’importance d’une langue comme socle fondamentale de l’identité communautaire; sa cohésion, sa solidarité et sa survie !. Nait Belkacem se basant sur la culture et la législation allemande qu’il connait trop bien : l’obligation de la maitrise de langue dans le baccalauréat allemand.

Nous étions la seule nation au monde qui dépensait des milliards pour la francophonie et qui avions complétement déserté notre langue pour faire de nous des étrangers à nous mêmes : a notre propre langue et ensuite a notre pays, notre histoire, notre identité. Notre propre état avec ses administrations a déserté sa langue …nos politiciens fanfaronnent en français … dans nos médias devenus francophones des assimilés fanfaronnent en français de Bretagne et de Marseille alors que la maitrise de la langue arabe est mis au fond du tiroir … Regarder un politicien parler arabe est devenu un cirque !

Nos jeunes universitaires ne maitrisent plus aucune langue ; ni l’arabe et ni le français mais un genre de langue arabe de caniveaux …

Le Québec insiste sur la langue française comme socle de son identité et oblige les immigrants à la connaitre alors qu’ils vont utiliser plus l’anglais comme langue de communication. Dans les crèches, il est interdit à nos enfants de parler autre langue que le français. Combien de fois j’ai vu avec grande dédain notre immigration parler à ses enfants de bas age en français …

Ensuite, étant d’origine kabyle, et ayant perdu aussi ma langue maternelle le kabyle, Ait Belkacem m’a fait comprendre l’importance précisément de la langue arabe, lui le kabyle et Ben Badis l’arabité, lui le kabyle …La raison est que c’est la langue de l’islam qui est notre première identité comme le postule Benbadis et l’arabe étant la langue de l’islam qui devait unir les communautés au delà de l’espace et du temps; parler une seule langue universelle tout en ayant sa langue communautaire locale …

Aucune contradiction alors que notre système politique machiavélique a voulu en faire une contradiction conflictuelle en obligeant la population kabyle à parler la langue de l’Arabie sioniste et en interdisant la langue kabyle dans les écoles …

Mouloud Mameri, l’ethnologue n’a pas été écouté … et le kabyle est ainsi devenu l’ennemi de la langue arabe … qui lui enlève son âme …le combat pour le kabyle est devenu le combat contre l’arabe … et celui de l’arabe contre le kabyle … langue et culture et peuple … les deux communautés kabyles et arabes s’étaient trompé d’ennemie ; la francophonie !!!!

Le butin de guerre est devenu un fardeau de guerre et les générations précédentes doivent refaire tout le parcours linguistiques inverse pour retrouver leu âmes perdues … comme les juifs ont repris leur langue déterré depuis mille ans !

dans un système fédéraliste, on peut imaginer en Kabylie forcement deux langue ; une langue régionale et une langue nationale … et une troisième langue internationale comme l’anglais ..malheureusement le français a tué le kabyle comme l’arabe … pour ceci, nous disons que le français n’est pas un butin de guerre mai un fardeau de guerre !!! le vainqueur ne laisse jamais un butin au vaincu ..mais une bombe a retardement dans un cheval de Trie ; sa langue véhicule de sa culture et donc sa suprématie , sa consommation … une hégémonie soft … pernicieuse …comme un virus qui détruit son hôte de l’intérieur ; le singe se met alors a singer la voie de son maitre … et perd ainsi tout dignité, toute créativité et toute existence ..et disparait comme les indiens ou les espèces par intégration qui le désintègre …

les juifs font renaitre une langue morte il y’ a des millénaires … qu’est ce que la culture juive insignifiante par rapport a la culture arabe formée de peuples qui ont des empires comme Babylone, Égypte, Perse, Turquie … avec des Rumi, Ghazali, Ibd Rochd, Omar El Khayam, Ib Sina … C’est au nom de l’arabe que le kurde Saladin (Slah Eddine) a libéré El Quds !

Non ! Notre culture a fait des empire ; c’est elle qui a fait renaitre la culture occidentale de ses cendres moyenâgeux pour sa renaissance, ses lumières, son humanisme et ses révolutions politiques et industrielles … Elle est capable de renaitre de ses cendres car elle est immortelle ; elle porte le sceau du divin et a un marché de 1 milliard de musulmans (espace de culture, économie, politique) qui la porte dans leur foi !

Nous rappelons que la langue arabe est l’essence même de la religion musulmane et son apprentissage est une obligation de foi ; tuer la langue arabe c’est aussi tuer l’islam … ce que cherche ses ennemies croisés de l’extérieur et les assimilés complexés de l’intérieur !

« la langue arabe fait parti de la religion, et sa connaissance est une obligation, car la compréhension du Coran et de la Sounna est obligatoire,..  Sachez que le fait d’être habitué à s’exprimer dans une langue par accoutumance agit avec une grande influence sur notre cerveau et sur notre comportement mais également sur notre pratique de la religion de façon évidente.. » Ibn Taymiya

Jamouli Ouzidane

vos Commentaires

commentaires

Email
Print

Qui sommes nous ? - Politique de Confidentialité - Conditions d’utilisation - Rejoindre Algerie Network - Soumettre un article - Votre Publicité - Contact