Algérie ; Le temps des vautours, des hyènes, et des chacals !

« La tâche des instituteurs, ces obscurs soldats de la civilisation, est de donner au peuple les moyens intellectuels de se révolter. », Louise Michel – 1830-1905 – Mémoires – 1886

Les médias reflètent ce que disent les gens, les gens reflètent ce que disent les médias. Ne va-t-on jamais se lasser de cet abrutissant jeu de miroirs ?, Amin Maalouf

La presse est une école d’abrutissement parce qu’elle dispense de penser, Gustave Flaubert, Correspondance

Jamouli Ouzidane 

Les héros Anti  4ème mandat ; mais mourrez donc vite Mister président !

Quelle vaillance de ces mouvements activistes qui bravent le pouvoir barbare et sortent dans les rues sous les projecteurs des cellulaires à la Youtube. Mais hélas pour eux sans subir aucune violence, torture ou exaction d’un pouvoir supposé être sanguinaire. Même Ghoul parait être plutôt un sympathique clown ! Alors on aura pas notre Tee chirt ou notre poster Malcom X, notre Tché, ou notre Chavez comme on aura pas notre équipe nationale de 1982 qui nous redonne notre dignité nationale perdue, violentée et violée !

On aura juste des pitreries ; Une super star qui veut déchirer son passeport et émigrer, une moudjahida qui sort sa révolution de 54, un écrivain qui se dit plus connu que l’Algérie… on a eu droit au plus grand spectacle de clowns dans le monde.

Quel entendement éthéré de ces nouveaux médias qui diffament dans l’impudeur et l’impunité totale leurs adversaires en toute liberté de pensée et d’expression avec une législation supposée être injuste qui les emmènent en prison pour diffamation !

Quelle quiétude de tout le reste de la population, des 40 millions d’Algériens sans voix, des chefs de partis, des partis et des partisans politiques, des présidentiels, des penseurs, des universitaires, des mouvements associatifs…  toute cette armada de la pensée politique disparus par une magie médiatique !

Cette majestueuse voie silencieuse qui subit la bêtise de la nouvelle scène médiatique politique quand leur voix a été mise en sourdine par le bruit résonnant de la rue et le tintamarre affligeant des nouveaux médias web2.

Ces vaillants révolutionnaires n’avaient jamais dit BARAKET pendant une décennie au moins à ce même président et pouvoir qui leur a fourni gratuitement l’éducation, la santé, le logement, l’autoroute, le travail à vie, les augmentations de salaire, les subvenions par milliard jamais remboursé au peuple. Ils ont bouffé au méchoui sans jamais avoir sué pour cette opulence et maintenant ils crachent dans la soupe. Après ces 3 mandats, ils se réveillent souvent et gueulent au vol et au VIOL  !

Ainsi, ces vaillants acteurs sont CONTRE Bouteflika, le pouvoir, la mafia politico-financière, l’injustice, Sella, les islamistes, les laïques, les  … la liste est longue !

Ils sont toujours CONTRE  sans jamais se sentir concernés par le COMMENT ; de proposer avec leur génie révolutionnaire de ce nouveau millénaire des solutions modernistes technologiques, économiques, éducatives, pédagogiques, ou de faire eux même des solutions locales des start-ups, ou comme le font des mouvements de Ness El Khir.

Ces mouvements consciencieux et prometteurs  qui ont compris leur responsabilité citoyenne à changer eux-mêmes leur propre vie locale de tous les jours, à aider les cancéreux, faire des bibliothèques pour les jeunes, des arts …. des héros modernes en toute humilité dans la dignité du silence qu’on devait célébrer ! Oui, la rue c’est aussi de la saleté qu’il faut enlever pour un environnement écologique durable !

Nous sommes dans l’ère du bruit insignifiant. Cette rage soudaine contre le pouvoir, exprime ni plus et ni moins une incapacité infantile d’une couche de la population infantilisée incapable à s’organiser, à penser, à survivre la peur de la modernité ! A défaut d’un génie d’une révolution sociale, scientifique, technologique, cognitive, ils ont substitué la révolte médiatique réductrice et primaire ; celle du bruit de la rue !

On est devant une scène médiatique grotesque ; un peuple immature malade de ses nouvelles pseudo-élites qui ont pris la place du Mufti non plus dans une mosquée, mais dans les murs de facebook, médiatisés par le Web2. le star système du buz … Plus besoin de veiller 50 ans avec une chandelle pour penser l’histoire, la révolution, le futur … le savoir-dire pathétique au lieu du savoir-faire des Marx, des Ben Nabi, ou des Akroun !

 

Sellal et la blague chawis ; le nouveau feuilleton !

Si on arrêtait de réagir à notre conditionnement psychopathique comme des rats d’expérience qu’on excite avec un bout d’électricité et aussi avec un sucre pour aller là ou ils nous veulent; c’est à dire dans une énergie insignifiante et non efficiente ! je savais pas qu’il y’avait des chawis, des kabyles, des mozabites ROUJLA mais uniquement des Algériens CONSCIENTS … en Algérie !

Qui s’est posé la question sur qui a mis ces vidéos et qui a payé leur SEO pour avoir 1 million de vues ? Qui a créé un mouvement à partir de rien juste avec facebook, google et youtube … ? Une théorie du Complot ? trop facile !

Voila ce qu’on veut de nous exactement ; Réagir contre un Boutef dans son lit de mort comme des chacals et des hyènes en chaleur, un Sellal Muppet plus Miss Piggy que Kermit … nous noyer dans des sentiments primaires tribales caverneuses millénaires qu’on avait enterré avec la création d’une république moderne ; chialer haut et fort avec indignité que nous sommes des chawis, stayfi, mlili, chiites, ibadites, … quand on perdu le sens de toute identité devant une mondialisation qui pénètre notre propre maison, esprit et chair  !

Divertissez-nous dans l’insignifiant selon le scénario fait juste pour nous par une boite think tank de communication qui nous connait trop bien de l’anthropologie à la psychanalyse du complexe de Mohammed ; nos pulsions primaires tribales qu’ils ont déjà expérimentées avec succès… Au vide de nos « penseurs« , on substitut la vacuité de la rue, youtube  et ces murs des indignations, des lamentations, des refoulements psychopathiques narcissiques primitifs, des roujlas castrés … j’ai peur qu’on ait régressé…

 

Le temps des harkis !

En passant merci à cette boite de communication (de Londres ?) qui prépare le scénario des présidentielles ; c’est plus fort que les feuilletons égyptiens ou hollywoodiens de Dallas avec JR, on est en halène, je suis sure que ce que vous préparez va être adoré et suivi par des millions de Likes ; des rats de laboratoire expérimental que nous sommes devenus!

Vous pouvez nous faire sortir dans la rue, nous entre-tuer, manger le cœurs de nos frères dans une vidéo de youtube. Tout cela au NOM de l’amour, du patriotisme, de la révolution ! Vous pouvez tous ; vous êtes les nouveaux dieux du savoir humain ; celui de la bête machinale !

NON ! juste lapidons Boutef, brûlons le système, et ensuite, on aura le paradis ! et quand on se pose des questionnements et qu’on leur dit ce n’est pas la façon la plus sage et efficiente d’investir la rue, alors, en manque d’arguments objectifs sur le sujet, ils vont vous attaquer personnellement comme un harki, un traître, un mouton faible d’esprit !

Avons-nous enfin le courage intellectuel de bien nous regarder en face dans notre miroir asymétrique, de mûrir notre insolence narcissique et de nous dire ; Notre état est notre faute ! Accepter notre responsabilité personnelle et ensuite collective est la première des choses. Ensuite, on pourra alors commencer à bien penser-faire, savoir-penser et non savoir-dire des choses sensés ensemble dans la confiance, le respect et la dignité ; ça prendra du temps et beaucoup de sueur pour rattraper ce temps perdu mais c’est le seul chemin de la sagesse Ou bien voulons-nous tournoyer encore et encore en rond et mordre notre queue ?

Avons nous le luxe de toutes cs chicanes débiles médiatiques du divertissent sénile ? Chacun répondra en toute âme et conscience envers les sang des chahids que nous avons tous trahis ! le pouvoir ne peut être ce diable exutoire qui nous possède !

Dans ces temps de misère de la pensée, on préfère être traîtres contre le courant patriote. N’oublions jamais, on s’attribut les mots qu’on désire ! Divinisation et diabolisation nous dispense de réfléchir ! Que la nature nous donne le destin qu’on mérite ; une mutation profonde de notre pensée ou bien une extinction programmée de l’intérieur, car dans les guerres modernes des printemps arabes plus besoin d’ennemi externe ; nous sommes notre propre ennemi fatal !

Nos voix crient au danger des révoltes sans révolutions. On aboie comme ce premier chien du traîneau dans le grand nord canadien ; Celui qui crie fort à l’approche d’une fosse mortelle pour que les autres changent de route. On est cet arbre long que l’on monte pour voir loin ! Mais hélas on a noyé nos chiens en disant qu’ils ont la rage par les cris des chacals et des hyènes en haleines, et on a brûlé nos arbres pour se réchauffer de l’hiver glaciale de la pensée.

Désormais ils se dirigent tout droit au fossé ; le cauchemar a déjà commencé. Allah ghaleb, on peut y rien faire maintenant. La nature humaine génique est entre la bête et la machine ; Nous ne sommes qu’une transition de passage !

Facebook Comments

- Libertée de pensée-spot_img
Facebook Comments
error: Content is protected !!