Devoir de Mémoire; boycottage des produits français!

« Beaucoup plus important que ce que nous savons ou que ce nous ne savons pas, est ce que nous ne voulons pas savoir. »,  Eric Hoffer

Holland en visite en Algérie va faire des mea-culpa d’un amant à sa concubine; oui la colonisation est une mauvaise chose, mais je ne m’excuserais pas pour les dégâts: 1 million de morts et 3 générations d’Algériens vivant sous l’humiliation, l’asservissent et l’esclavagisme. Oui je vous ai violé, mais je ne vous compenserais qu’avec des sourires discursifs diplomatiques. La France nous répond sans remords sans pardon et surtout sans Euros ! Holland affirme : Hé, je viens faire des affaires moi pour mes entreprises françaises qui sont en difficultés avec les Chinois qui nous prennent ici notre chasse gardée ; ce n’est pas juste cela, Monsieur Bouteflika !

C’est l’Algérie, au lieu de la France, qui compense les enfants de chouhadas d’un viol fait non pas par des algériens mais par la France. Holland poussera l’ignoble pour nous faire une leçon de morale sur les droits de l’homme en Algérie, le respect de la démocratie et des droits des femmes algériennes. Il voudra aussi rallier l’Algérie à sa politique d’intervention coloniale au Mali et en Afrique pour les intérêts français et de la communauté internationale sois disant de combat contre l’ennemi commun: le terrorisme islamiste.

Bouteflika ne fera aucune mention de la discrimination et de l’islamophobie contre notre diaspora algérienne par les médias et la classe politique française depuis des décennies ! Il sera même ému d’être sollicité dans le harem de Holland comme une favorite dans l’échiquier nord-africain !

Cinquante ans après l’indépendance, nous dépendons toujours de la France économiquement et culturellement avec cette langue française comme un cheval de Troie et non plus comme un butin de guerre alors que la mondialisation nous ouvre d’autres voies notamment vers l’Asie. L’Algérie, comme le Maghreb, reste la chasse gardée de l’économie française qui fait ainsi vivre des millions de travailleurs français en nous vendant leurs marchandises ; des voitures jusqu’aux fromages au lieu de faire confiance à nos entreprises algériennes, à nos ingénieurs-conseils et à nos chercheurs universitaires.

Pour un devoir de mémoire, nous appelons au boycott des produits français en Algérie avec les raisons et revendications suivantes :

1- reconnaissance du génocide algérien pendant 132 ans, demande de pardon, et dédommagement de la colonisation et de l’exploitation de nos ressources.

2- reconnaissance, demande de pardon et dédommagement du racisme et de l’islamophobie contre notre immigration pendant 50 ans de post-indépedance.

La France a eu en 2011 un excédent de 1,3 milliard d’euros sur les relations commerciales avec l’Algérie ; exportations de 5,7 milliards et importations de produits algériens de 4,4 milliards d’euros. Nous sommes donc le premier marché pour la France devant le Maroc et la Tunisie alors que la France a privilégié le Maroc et la Tunisie pour ses transferts de technologies et ses investissements !

La France est le premier fournisseur de l’Algérie avec 15,12% mais uniquement 5% de nos exportations. Ensuite viennent l’Italie (9,93%), la Chine (9,86%), l’Espagne (7,15%). Les USA qui ont importé d’Algérie 15,2 milliards $ en 2011 sont le premier client, devant l’Italie (9,8 milliards $), l’Espagne et finalement la France.

Le déséquilibre avec la France est ici flagrant. Nous demandons le rétablissement de l’équilibre, ou bien ils achètent plus, ou bien on achète moins ! Comme on ne peut leur demander d’acheter plus, nous devons acheter moins et donc ailleurs avec des fournisseurs plus performants.

Nous rappelons que tout ce que nous achetons aux Français existe ailleurs et mieux ; il existe en meilleure qualité et au moindre cout. En plus, nous importons plus de la consommation que du transfert technologique. Malgré que nous ayons été un énorme marché de l’automobile, la France n’a jamais voulu construire une usine en Algérie. Pardon, elle vient enfin de le permettre, mais une fois que sa camelote ne vaut plus rien avec la compétition mondiale en s’assurant que nous allons acheter ces voitures montées en Algérie. Que gagnons ici alors que Daewoo nous offrait plus ?

Dans l’industrie, ils préfèrent nous envahir avec des sociétés-conseils qui se chargent d’acheter dans le monde des produits et des services et de nous les revendre avec des bénéfices exorbitants. Une société française qui revend des produits chinois est une calamité! On pourrait donner facilement ces études de conseils à des sociétés algériennes pour garder nos emplois et no taxes dans notre pays !

Nous faisons sortir de l’université des millions de techniciens, d’ingénieurs, et de docteurs qui regardent frustrés nos emplois partir ailleurs. Pire, des cadres vont immigrer en France pour nous revenir en tant que conseiller français ! Les cas de cadres algériens de France Telecom en France et SNC-Lavalin au Canada sont édifiants.

La France affirme par la loi que la colonisation est un acte de civilisation des barbares que nous sommes. Elle nous aide aussi dans le développement et nous cultive pour rentrer dans la laïcité et la modernité : la victime que nous sommes est ici ingrate, elle doit au moins remercier son bourreau !

Actions :

De la population : Arrêter de faire du tourisme en France, ne plus faire de demande d’immigration, ne plus faire ses études, ne plus se soigner, ne jamais faire des achats made in France. Faisons tous des efforts pour récupérer notre langue nationale et maternelle ; l’Arabe et l’Amazigh dans le système éducatif et dans notre vie sociale, culturelle et familiale de tous les jours. Ne plus acheter : alimentaires (produit laitier…), luxe (parfums, vêtements …), véhicule (Peugeot, Renault..), industrie (électronique, information, conseil de gestion, construction, mécanique, aviation…), produits pharmaceutiques …

De nos immigrants; préparer leur retour en Algérie, pour les Algériens-français faire une demande d’immigration au Canada.

De notre gouvernement ; demande de faire rappeler notre ambassadeur en Algérie et saisir leur ambassadeur pour les sommer d’arrêter définitivement le racisme de la part des politiciens sous peine de rupture diplomatique !

De nos parlementaires ; faire une loi pour la reconnaissance du génocide algérien et demande de dédommagement pour 150 ans de colonialisme et 1 million et demi de morts ! Comble de l’ironie : C’est la Turquie et non l’Algérie qui a accusé la France de Génocide et c’est notre premier ministre Ouyahia qui affirme que cela ne regarde pas la Turquie ! La victime qui défend son violeur ! Nous avons un devoir de mémoire pour ne pas trahir notre histoire ! Notre sang qui a coulé comme un torrent est aussi rouge que le leur ou celui de la Shoah ! C’est aussi un crime contre l’humanité! Nous gardons ce devoir de mémoire comme ils gardent dans leurs mémoires de martyre du nazisme dans leurs musées.

Jamouli

 

Facebook Comments

- Libertée de pensée-spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Facebook Comments
error: Content is protected !!