La double nationalité : patriotisme, nationaliste et mondialisme !

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. « , Martin Luther-King

1- Le débat sur la double nationalité fait rage en Algérie dans un délire collectif entre les pour et les contres. Un délire de nationalisme et patriotisme contre les binationaux qui deviennent souvent presque des harkis qui ont abandonné l’Algérie et qui sont responsables même de tous ses maux. Nous devons sortir de ces considérations patriotiques niaiseuses contre notre diaspora qui font parties de notre chaire. Arrêtons ces divisions phobiques stupides entre nationaux et binationales, Arabes et Kabyles, musulmans et laïques… au lieu de voir les vrais enjeux et défis pour l’Algérie de ce nouveau millénaire qui ne peuvent se faire que dans des sociétés projectives de solidarité et de savoir. Nous devons penser dans l’espace et le temps, les bouleversements dans le monde et ce siècle dans tous ses aspects ; le monde est devenu un village et les bouleversements sociaux s’accélèrent de plus en plus ! Le nationalisme est un fait des siècles passés si on observe bien le marché et les décisions politiques d’intervention de « la communauté internationale » au moyen orient.

2- Le nationalisme, c’était la guerre en Europe: Guerre mondiale dévastatrice avec des centaines de millions de morts. Les Européens ont abandonné leurs nations historiques pour une Europe Unie (L’Otan et l’Euro) afin de répliquer aux défis futurs (sécurité et économie) qui sont les USA, l’Inde et la Chine. Le monde arabe croule sur le tribalisme et les chiismes islamiques. Une guerre nationaliste peut éclater entre le Maroc et l’Algérie pour le Sahara Espagnol: des territoires tracés par le colonialisme comme poudrière aux futurs indigènes. On est en division infinie de terroirs bestiaux quand les nouveaux espaces futurs sont ceux de l’esprit ; en ligne et en temps réel.

3- Le Maghreb a une diaspora trop importante dans le monde. Au lieu de les exclure par un refus de la double nationalité ou la restriction citoyenne de ses droits, il faut les inclure, car ils sont la seule et unique chance de faire sortir le Maghreb de son sous-développement. Ils peuvent aider scientifiquement, économiquement et aussi politiquement avec le lobbying pour les causes maghrébines. Beaucoup de nos beurs magrébins en Europe rentrent au pays et trouvent un Eldorado quand l’Europe croule sous la crise économique et le racisme fasciste. La richesse se trouve au Sud et non au Nord ! La richesse se trouve aussi dans les esprits et non les territoires ; Bill Gates fait 40 milliards de Dollars plus que toutes nos recettes dans le monde arabe si on enlève les ressources naturelles ; pétrole, gaz, tourisme, import-import…

4- Non seulement, il faut donner la double ou triple nationalité à tous les Algériens, Tunisiens et Marocains dans le monde avec les mêmes droits, mais aussi, et surtout donner des nationalités intermaghrébines ;  tunisiennes à des Algériens… Nous avons 1400 ans d’histoire commune. Une langue et une religion communes ! Comment l’Europe peut-elle faire réunir des nations avec des langues, des religions et des histoires conflictuelles différentes pour des raisons de sécurité et prospérité ? Comment s’est fait l’empire américain sans ces immigrés venus de tous les coins du monde avec des histoires, langues, religions ou convictions différentes ?

5-  Nous avons besoin d’un espace plus grand pour de plus grands défis. La question ; quel poids à l’Algérie avec juste les Algériens dans le monde ? Insignifiant pour assurer un espace critique de survie économique, sécuritaire et politique …

6- Nous devons aussi arrêter de donner des bons points de patriotisme ; la nationalité est à tous ceux qui de cœur ont des droits ancestraux sanguins sur cette terre indiscutable plus que le droit de sol que reconnait l’Europe !

7- L’Exil n’est pas un choix de luxe, mais une obligation pour certains. Nos dictatures nous ont exilés. Nous ne sommes pas des Harkis qui ont trahi leur pays. Nous rejeter va créer une haine nuisible pour nos pays. Nous ne devions pas faire l’erreur de rejeter les Français d’Algérie qu’ils soient juifs, chrétiens ou même harkis. Ils avaient un droit de sols et de sangs de plusieurs générations dans nos pays ! La diaspora n’est plus intéressée à la fable du retour populiste. Elle s’est fixée définitivement avec les secondes générations complètement assimilées. Nous avions alors perdu une diaspora inestimable. Il faut leur restituer la nationalité comme droit de sol inaliénable pour rectifier cette erreur tragique. Ceci ne peut être que bénéfique pour la réconciliation et la reconstruction de cette terre bénite et si riche dans ses ressources humaines plus que naturelles, car seules les ressources humaines compteront dans le futur scientifique !

8- Au lieu de parler de rejets, pourquoi ne pas parler de relations et de projets : que pouvons-nous faire ensemble pour notre pays en l’intégrant dans les technologies nouvelles de l’information et de la communication? Comment créer des ponts de recherche et développement avec nos universités, des partenariats avec des entreprises locales mixtes  bénéfiques pour les deux rives? Voyons l’avenir en impensée, ingéniosité et imaginaire. Les défis sont gigantesques. Soyons solidaires et arrêtons de nous entredéchirer stupidement ; la survie de notre communauté de destin est en danger. Nous devons récupérer la compassion historique de nos parents pour refaire de nos pays ces lieux de paradis uniques dans le monde pour leurs génies, solidarité et liberté !!!

9- Nous devons abandonner les approches éthiques idéologiques dans la religion en arrêtant ces conneries de donner des billets de bon musulman ou kafir qui mesure l’islamité du citoyen. Nous devons aussi arrêter de donner des leçons de nationalisme et de patriotisme à tous ceux qui de cœur ont des droits ancestraux sur cette terre indiscutable !

Jamouli

Facebook Comments

- Libertée de pensée-
Facebook Comments
error: Content is protected !!