Obama- Holland- Cameron ; Les Nouveaux Voiles Angéliques de la Terreur Post-Moderniste !

Jamouli Ouzidane

« Il n’est pas possible de constituer par l’injustice, par la parjure, par le mensonge, une puissance qui dure ».

Démosthène « Olynthienne »

Terrorisme de Ben Laden

Le message de Benladen (7 Octobre 2002), est incompréhensible pour les civilisés ; Il faut donc détruire ce qu’on ne comprend pas ; c’est ce que recherche exactement Ben Laden dans son défi :

« ce que l’Amérique goûte maintenant est insignifiant par rapport à ce que nous avons goutté pendant de nombreuses années. Notre nation (le monde musulman)  a goûté à cette humiliation et dégradation depuis 80 années. Ses enfants sont assassinés, son sang est coulé, ces sanctuaires sont attaqués, et personne n’a entendu et personne n’a pleuré. Des millions d’enfants innocents sont tués alors que je parle. Ils sont tués en Irak sans commettre aucun péché. … A l’Amérique, je dirais seulement quelques mots ; Je jure par Dieu, qui a élevé les cieux sans piliers, ni l’Amérique et ni son peuple qui y vivent ne rêveront de sécurité avant que nous vivrons en Palestine et pas avant que tous les armées infidèles ne quittent la terre de Mohammed »…

C’est étrange, en lisant c’est lignes je ne peux m’empêcher de me rappeler ces mots très dures de Frantz Fanon dans « Les Damnés de la Terre » :

« Voilà des siècles que l’Europe a stoppé la progression des autres hommes et les a asservis à ses dessins et à sa gloire…Elle ne s’est pas montrée parcimonieuse qu’avec l’homme, mesquine, carnassière homicide qu’avec l’homme… le jeu européen est définitivement terminé, il faut trouver autre chose… ».

Terrorisme de Bush

Beaucoup de voix critiques se sont élevés aux USA contre la “croisade contre le terrorisme” mais, au nom d’une unité patriotique sacrée, ces voix « traîtres » n’ont trouvé aucun échos.. On assiste maintenant au retour de manivelle avec la publications de révélations sur les dessous de cette sale guerre dont les conséquences catastrophiques sont encore inconnues chez le publique américain…

Parmi cette littérature abondante, on peut juste citer :

– “Pourquoi le monde déteste-t-il l’Amérique?” de Ziauddin Sardar et Merryl Wyn Davies ; les auteurs affirment que ce ne sont pas les Américains qui sont détestés mais leur gouvernement qui se positionne comme « centre » de l’humanité tout en pratiquant le terrorisme d’état pour garantir leurs seuls intérêts selon une loi-raison taillée sur mesure

“Or noir et Maison Blanche » de Robert Baer ;  « Membre pendant vingt ans de la division des opérations clandestines de la CIA, il nous révèle le pacte terrifiant qui unit les élites économiques et politiques américaines à la famille royale saoudienne. Réseaux de financement, accords secrets, corruption… Une enquête au cœur d’un système où les enjeux, qui s’élèvent à des milliards de dollars, menacent l’équilibre de la planète”.

“Le Livre noir des Etats-Unis” de Peter Scowen ; l’auteur démontre que les USA ne sont pas vraiment un simple état victime qui demande le droit de justice-vengeresse mais un état-pervers qui a fait le plus de « Mal » aux autres au nom de leur « Bien- Etre »

– “Une lueur d’espoir” de Marc-Edouard Nabe ; ce dernier se livre à une critique féroce du système, de sa duplicité, de sa rapacité, et de son autocratie médiatique..

– « Mike contre-attaque !” », de Mike Moore : « Le Bandit-en-chef George W. Bush, dit George II, et son gang, Dick Cheney, Donald Rumsfeld & Co, gouvernent l’Amérique. Ultra conservateurs et richissimes (leur fortune est liée au big business du pétrole, de l’armement, ou des biotechnologies), ils ont fait main basse sur le pays, et partent maintenant en guerre contre «l’Axe du Mal»…

On finira cette courte rétrospective par « L’État voyou » de William Blum, ancien fonctionnaire de Département, qui nous dévoile un programme présidentiel « suicidaire » :

« Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les Etats-Unis, définitivement.

– D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain.

– Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e État des États-Unis mais dorénavant – chose curieuse à dire – un pays étranger.

– Et puis, je réduirais le budget militaire d’au moins 90 %, utilisant le surplus à payer des réparations aux victimes. Ce serait plus que suffisant. Le budget militaire d’une année, soit 330 milliards de dollars, équivaut à plus de 18 000 dollars de l’heure depuis la naissance de Jésus-Christ.

– Voilà ce que je ferais les trois premiers jours. Le quatrième jour, je serais assassiné. ».

L’Empire est une Machine Bestiale. Il s’est clôturé dans Une Structure qui a pour “fin” seulement ses “moyens” à l’image d’une Machine “entrées-sortie” sans aucune rétro-action de l’expérience, de l’histoire et de la nature. Il “évolue” cette structure seulement par l’augmentation de son potentiel militaire à l’image de l’animal qui recherche plus de force pour terroriser les autres et avoir de plus grands espaces-vitales de nourriture et de sexe.

Les Empires périssent toujours et l’humain s’entête à re-produire le même schéma catastrophique de Bête-Machinale. L’Evolution peut-être déterminée par des concepts biologiques mais non bestiaux. La conception bestiale n’est qu’une bêtise qui oublie que l’humain a rajouté la Raison-Humanitaire a son évolution. La Nature nous apprend par la biologie la co-existence, la co-opération et la co-évolution. Il vaut mieux con-vaincre (communication) que vaincre !

Terrorisme du Faible

La guerre en Irak a dévoilé, encore une fois de plus, l’impuissance des peuples à prévenir l’injustice. L’empire totalitaire US a fait sa guerre-injuste (la dernière-croisade) contre la loi des Nations-Unis et malgré la protestation quasi-universelle de toute l’opinion internationale.

Les états (dictatures comme démocraties) ne représentent plus leur peuples. Personne n’a put arrêter la guerre et tous (opinions et états ONU) l’ont accepté comme un fait-accomplit dont le réalisme exige la soumission.

Entre la justice et la force, l’humain aura donc choisi la force comme relation avec l’autre. Il aura donc fait le même choix de survie que l’animal. A une seule différence prés, c’est que la force de l’animal est naturelle et irréversible. Un lion sera toujours plus fort qu’une vache. L’humain  n’a pas apprit deux leçons majeures de l’histoire

1) la force change toujours de camps. L’histoire est oscillatoire. Le bourreau d’aujourd’hui sera la victime de demain et la victime de demain sera le bourreau d’aujourd’hui. Le nouveau bourreau utiliseras les mêmes recettes qui lui étaient appliqués. Il n’y’ a donc pas  victime ou de bourreau éternelles. Chacun son tour, questions juste de temps d’un temps qui déconstruit te reconstruit une mémoire-sélective.

2) L’histoire oscillatoire ne se répète pas à l’infinie à grande échelle. Elle finit toujours par diverger vers le chaos ; c’est à dire l’extinction ou la mutation. Le chaos (trou-noir) est un point singulier attracteur (rencontre des extrémismes- intolérants). Les fossiles nous montrent des civilisation éteintes mais aussi des espèces vivantes éteintes. L’espèce humaine est une espèce qui est mortelle à terme comme le sont tout produit physique de la nature. L’unique solution n’est pas la conservation et ni même l’évolution mais la mutation.

La Fin Bactériologique !

L’extinction approche lorsque le faible peut faire autant de mal au fort. La notion de force disparait alors. Aujourd’hui l’arme bactériologique (charbon, variole, botulisme, Turalémie, Peste …) du faible est déjà à la porté de n’importe quel groupe terroriste s’il veut bien s’en servir pour détruire le fort ! Les 10.000 d’ogives nucléaires de l’Empire, le bouclier de la guerre des étoiles de Reagan, les 400 milliards de dollars de l’armée de Bush ne pourront rien y faire. La mondialisation, la technique et la communication sont irréversibles… Le cycle de l’alimentation, de l’information, de la communication forment les réseaux-nerveux qui servira à faire circuler le poison dans l’organisme- globale. Il y’a eut un milliards de voyageurs en avion en 2003. La seule façon d’arrêter le poison est de couper l’électricité… ce qui sera aussi un suicide-collectif.

On peut aujourd’hui facilement, avec un faible cout et sans connaissances scientifiques majeures, produire des horreurs bactériologiques (Yersinia pestia, Tularémi, Coxiella burnetti, Chlamydia psittaci, Brucell, Vibrion cholérique ou Toxien de ricin).

Rappelons que la peste noire a déjà tué 30% de la population européenne au 15ème siècle. La grippe espagnole a tué en 1918 autant que la première guerre mondiale (20 millions de morts). Aujourd’hui les maladies infectieuses (accidentelles) tuent encore plus de 30% de la population mondiale. Le sida risque d’exterminer des populations entières en Afrique. La peste, le Choléra, la diphtérie ou le Typhus reviennent en douce. Notre résistance aux microbes diminue car les microbes luttent aussi pour leur survie. Le staphylocoque devient résistant aux sulfamides, à la pénicillines et aux tétracyclines. Les bacilles pyocyaniques, les pneumocoques, le bacille tuberculeux … deviennent tous résistants. Ces micro-organismes peuvent être utilisés commet agent de bio-terrorisme…

Comment contrôler ce que font certains groupes partout dans le monde ?. Les savants des pays du tiers-monde (musulmans, chinois et indous) peuplent les labos américains. Ils sont américains. Que feront t-ils lorsqu’ils verront l’Amérique envahir et exterminer leurs pays, leur peuples, leurs ethnies, leurs familles et leurs religions?.

Des experts-stratégiques, des patriotes du dernier wagon et des né-conservateurs intégristes préviennent, conseillent et recommandent expressément au gouvernants des antibiotiques, des bio-identificateurs ou des stratégies (de boomerang) de guerre préventives couteuses en vie humaines et en milliards de dollars pour le contribuable. Les conseillers savent très bien l’impossibilité de sécuriser la population. Mais, qui aura le courage de dire la vérité en face ?. Les politiciens, les économies, les industries, les armées et maintenant les penseurs (scientifiques en mal de budgets, philosophes en mal de renommée ou penseur en mal d’idées) se nourrissent tous du sang de la sécurité ; de la peur contre la terreur…   la boucle infernale est entrée dans sa phase finale ; Nous sommes appelés à vivre le chaos durant cette génération qui sera peut être la dernière !

Obama- Holland- Cameron ; Les Nouveaux Voiles Angéliques de la Terreur Post-Moderniste

Obama, le fils des esclaves noirs qui ont vécu la persécution, a été élu comme président de la première puissance mondiale ! Il est alors enfin venu ce messie tant attendu comme un immense espoir de résurrection de l’humain ; toute la terre l’a applaudi et on lui a donné le prix Nobel de la paix … et du divin est sorti le diable ..celui qui a le plus tué de civils innocents avec ses drones, celui qui a laissé la Palestine dans le cauchemar, celui qui n’a rien foutu pour l’Afrique, celui qui a trahit la confiance de son peuple en le mettant sous écroute, celui qui veut bombarder la Syrie sans aucune preuve de l’inculpation de Assad …. celui qui ment à sa population comme l’a fait exactement Bush ! Le système se reproduit et la droite comme la gauche, Obama comme Bush ne sont que des marionnettes pour divertir le peuple avec du vrai sang ..celui des autres !

Holland et Cameron  sont aussi ces Satan qui se cachaient sous le visage des anges …Qui aurait crut que Holland qui représentait la gauche française humaniste soit pire que la droite de Sarkosi qui lui au moins affichait ses couleurs islamophobes, racistes et coloniales en plein jour ? Et Cameron n’a rien à envier à Blair … au contraire tous veulent se surpasser !!! Tous ces nains de l’historie veulent leur trophée de guerres à l’image de Napoléon ou de Richard Cœur de Lion !

C’est le temps des loups et des chacals sanguinaires. Le temps du chaos … à une seule différence, cette fois ci, le faible peut aussi faire beaucoup de tord au fort. Cette fois-ci, pour la première fois dans l’histoire humaine, dans les guerres, il n y’ aura plus un vainqueur mais uniquement des vaincus ! Amen !

L’Humain est au sommet de la civilisation des armes ! Il est aussi au sommet de l’arbre de la bestialité machinale qui veut détruire non seulement l’autre humain mais TOUTE trace de vie et d’équilibre écologique de la vie sur terre. La Nature Virale va se charger de lui répondre en l’expulsant de son arbre pour préserver la vie sur terre ; la vie pour toutes les espèces, faunes et flores, qu’elle a mis des millions d’années à créer !

Lisons pour finir Victor Hugo dans « Les Rayons et les Ombres » :

« Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l’aveugle océan à jamais enfoui ! »

Jamouli Ouzidane

 

Facebook Comments

- Libertée de pensée-spot_img
Facebook Comments
error: Content is protected !!