Petite Histoire tragique de l’Algérie ; de Benabi a Gaid !

« Une laideur ne peut inspirer de belles, ni de grandes idées. Le laid ne peut qu’engendrer de laides idées, et partant, de laides actions, de laids comportements. », Malek Benabi

Tout ce qui importe dans une histoire est sa FIN … de même pour notre vie, comment nous allons la finir pour nous et pour les autres ; Comme des virus pour les autres qui vont nous maudire pour l’éternité nous et notre progéniture ou comme des humanités qui vont nous honorer pour l’éternité …

On peut voir la tragédie de l’Algérie dans la chute de sa vision ; de la hauteur de Benabi à la caverne de Gaid !On peut voir le fossé dans la lecture et l’écriture ! Un homme qui lit un discours en analphabète et un homme qui écrit sur une civilisation de l’histoire.

On comprend mieux Gaid si on est passé par une caserne et on comprend mieux Benabi si on lit la biographie de sa vie et ses positions durant la révolution algérienne ou il a refusé de rejoindre un pouvoir déjà corrompu avant l’indépendance ; Benabi, un homme plus grand que son siècle et son peuple !

Un petite extrait de Benabi pour donner la puissance de sa vision qui aurait pu constituer une carte de route :

« Le monde musulman avec la chute de l’Andalousie commence à entrer progressivement, mais sûrement en décadence. La régression dans le domaine scientifique marque le glas d’une culture en perte de son rayonnement civilisationnel et la marche de la nation qui représente cette culture vers l’inconnu… Le monde musulman émerge de l’ère post-almohadienne depuis le siècle dernier sans toutefois retrouver encore son assiette. Comme un cavalier qui a perdu l’étrier et ne parvient pas encore à le reprendre, il cherche son nouvel équilibre. Sa décadence séculaire, qui l’avait condamné à l’inertie, à l’apathie, à l’impuissance, à la colonisabilité, a conservé néanmoins ses valeurs plus ou moins fossilisées. Il débouche dans cet état sur un XXe siècle au sommet de la puissance matérielle où toutes les forces morales ont commencé à lâcher dès la fin de la Première Guerre mondiale »…

Le monde musulman est à l’instant angoissant de la nébuleuse où les éléments ne sont pas encore intégrés à un ordre régi par des lois définies. La nébuleuse peut engendrer l’ordre islamique ou un immense chaos où sombreront toutes les valeurs que le Coran avait apportées au monde. Mais le Coran est encore appelé à répéter son miracle… s’il plaît à Dieu»La crise que traversent les musulmans depuis la décadence de la civilisation islamique, qu’on peut situer historiquement depuis la chute de l’empire Almohadien, est double : le premier aspect de cette crise est lié à un problème de lecture directe des textes référentiels de l’islam en l’occurrence le Coran et le Hadith. On assiste dans la plupart du temps à une lecture littéraliste, statique, relative non seulement à un contexte historique particulier, mais aussi à un certain stade de la production humaine en matière de savoir et de connaissance…

L’Europe qui devait éclairer la marche de l’humanité, a fait du flambeau de la civilisation une simple torche incendiaire »Benabi

La conscience de Benabi est inébranlable et non négociable ou achetable ! Dans une lettre à la délégation du FLN au Caire datée du 29 janvier 1958, Bennabi annonce son refus de continuer à percevoir cette mensualité de 25 livres égyptiennes, dont le versement avait été interrompu un temps par le Dr Lamine qui entendait sanctionner ainsi l’écrivain pour son esprit critique.

« Mon renoncement était motivé par le fait que cette mensualité constituait en quelque sorte un lien de complicité entre les délégués du FLN et moi-même ».

Lisons maintenant un extrait du discours débile et psychotique écrit pour Gaid dans ce troisième millénaire de l’IA digne d’un discours totalitaire du siècle passé ou du moyen-âge. Un analphabète est juste capable de lire et difficilement des mots insensés ;

« Je voudrais, de prime abord, indiquer que nous savions, dès le début de la crise, qu’un complot se tramait en secret contre l’Algérie et son peuple, nous avons dévoilé ses tenants et aboutissants au bon moment, de même que nous avons élaboré une stratégie efficiente exécutée par étapes, conformément à ce que nous permettent la Constitution et les lois de la République.

Nous nous sommes engagés devant Allah et la patrie, d’accompagner le peuple et les institutions de l’Etat et nous avons tenu parole. Nous avons adopté, en nous adressant aux fidèles citoyens de cette chère patrie, un discours clair et franc, tel que nous l’a appris notre glorieuse Révolution de Libération .., »

Je vous épargne la logorrhée de la suite qui donne la nausée ! Nos enfants ont désormais à choisi entre deux modèles ; la laideur et la beauté ! éduquer vos enfant dans l’art de la beauté ! Je suis confiant que dans cette terre qui sera libér in cha allah nos enfants retourneront à cette étape de l’histoire comme la plus sombre de leur histoire comme un holocauste et qu’ils se disent : jamais plus cela !

Jamouli

Facebook Comments
- Libertée de pensée-spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Facebook Comments
error: Content is protected !!