Présidentielles algériennes 2014 ; les élections de la dernière chance !

Jamouli Ouzidane

Devant le destin tragique de l’Algérie et du monde arabe, on trouve plein de pasteurs qui veulent « Sauver » l’Algérie l ceux qui veulent aussi nous illuminer (les intellectuels), nous protéger (les nationalistes), nous défendre (les putschistes), nous aider (les novembéristes), nous soutenir (les pagsistes), nous conserver (les mafiosistes), nous délivrer (les opportunistes), nous repêcher (les islamistes), nous affranchir (les modernistes),… !.

Beaucoup de monde et de bonnes volontés… En réalité, beaucoup de chacals qui veulent se servir et non servir avec une langue de bois, de métal, de caillasse et de feux… des mots insanes qui ne sont que des maux galeux… voilés  dans l’ère du web marketing ; des titres polémiques, des médiatisations des réseaux sociaux et des nouvelles stars jounalistico – intellos à l’image de nouveaux BHL dialna made in Algéria… des illuminatifs qui ont trouvé dans le DRS et la CIA les diables qui contrôlent l’expansion de l’univers du quantique au cosmique !

Nos pseudo-élites qui ont le pouvoir de décision  » persistent dans une solution en dehors de « nos instruments de savoir ». Les mêmes personnes qui nous ont vendus à l’Est ou à la gauche veulent nous revendre (avec le même enthousiasme) au Nord ou à la droite. Au bienfait de « la camaraderie et de la fraternité » ont substitut les bienfaits de « la consommation et de la libre entreprise ».

Tout ce beau monde, politique et médiatique, parle au nom du peuple mais personne ne veut l’écouter

et surtout lui permettre la pensée et l’expression de la complexité !

Nous avons abdiqué la pensée complexe. C’est monstrueux, car on est en train de creuser notre tombe. Voir nos jeunes qui n’ont plus d’espoir, d’identité et de fierté est un crime de notre génération. On leur propose que des mensonges pour les divertir de leurs ennuis et manque de tout espoir et perspective dans une culture folklorique et un enseignement clochardisé.

Si la précédente génération était livrée au combat de l’indépendance, c’est le même combat qui doit nous animer : l’indépendance stratégique de la nourriture (voir la famine de l’Irak), de la sécurité (nucléaire, biologique ou autre), de la consommation, du savoir, …

C’est pourquoi je respecte tellement la Chine (et surtout la Malaisie qui ne s’est pas laissé avoir comme l’Indonésie) qui était dans la même situation économique que nous dans les années 50 !!!. Elle avait la chance de posséder des dictateurs éclairés !.

Les juifs persécutés ont aussi compris la nécessité de valoriser la force de leur propre groupe pour ne plus subir l’holocauste … Un Holocauste que nous subissons par petites doses par toutes ces monstrueuses violences en Palestine, Afghanistan, Pakistan, Irak, Libye, Syrie, soudan …

et surtout chez nous, sournoisement, dans la misère sociale qui s’installe surement devant la richesse impudique, car sans effort ni pour soi et sans gain de développement pour le pays. Cette fracture sociale est une bombe de destruction massive à retardement.

Maudire l’obscurité ne sert à rien. Il nous faut créer l’espoir et faire revenir la CONFIANCE dans nos cœurs et la bravoure dans nos mains et nos esprits pour construire ce magnifique pays. . Assez de diabolisation des autres !

On invente des diables, on dresse des échafaudages et on juge sans procès. On a qu’a voir « l’unanime auto-ravissement » des journaux algériens hier des suivistes et aujourd’hui des pseudocritiques ! Les médias nous divertissent en créant des non-événements, des polémiques des billets de quatre sous loin de vrais enjeux géostratégiques de la mondialisation et des défis du futur ; sécurité, énergie, alliances !

Le pouvoir s’accapare l’histoire. Ainsi, 7 années de la guerre d’Algérie éclipse cinq mille ans d’existence (en background un ministère des moudjahidine qui s’accaparent 10 fois le budget du ministère de l’Agriculture depuis 40 ans!!!)… « Une association des écrivains » incultes avec un président qui n’a que des pamphlets… Une ministre de la culture déplorable qui n’a aucune pudeur dans cette pathétique Khalida Toumi qui déshonore notre culture, notre histoire, notre génie artistique !

Il faut absolument un sursaut de la part des gens du savoir qui doivent investir le monde politique. Le philosophe doit démontrer la stratégie de sursaut, de dévoiler les méprises et de redonner du « punch » aux troupes. Le scientifique doit donner les armes à feu pour le combat (producteur-consommateur). Rien ne sert d’avoir des armes si on les utilise pour s’entretuer… La philosophie est la conscience de notre science.

Nous les scientifiques, notre rôle est plus facile, car la science existe déjà, on ne part pas du vide et nos atouts écologiques (démographie et espace) sont illimités ! Si le problème de représentation démocratique est réglé, le monde arabo-musulman pourra redresser la barre dans pas moins d’une génération pour devenir la première puissance de la planète !

Nous avons des territoires immensément riches, des milliards de Dollars sont dans les banques étrangères et des esprits (fuite des cerveaux dans la diaspora) sont encore dans les plus prestigieuses universités et corporations. Certes ils sont en train d’augmenter la richesse de l’autre groupe, mais on les comprend, car rester chez eux; c’est perdre le savoir, mourir par ulcère ou devenir fou devant l’unanime du despotisme oriental. L’occident est un havre de paix qui leur donne la bouffe, le job, les divertissements et la parole.

Forcément, on n’a que ce qu’on mérite et ce qu’on vaut. J’ai le malheur de penser que nous valons (comme d’ailleurs le reste de l’humanité) un trésor de créativité …qui sera un jour découvert par les autres (l’Occident). Soyons donc des constructeurs de savoir et non de citadelles et évitons les extrêmes qu’on nous propose; un retour aux périodes médiévales fatalement dogmatique, autocratique et ascétique ou une virée dans une post modernité agressivement accélérée, aliénante et putride.

Nous devons créer une voie qui pourrait nous convenir « naturellement » et à laquelle on « adhérerait de notre propre volonté », c’est de cela dont on a besoin : aux philosophes de défricher le terrain et de proposer non pas des recettes de cuisines prises dans les greniers des maîtres à penser, mais une vraie étude humaine (historique, sociologique, anthropologique, scientifique, ) …

Du boulot qui nécessite de la transpiration plutôt que de l’inspiration. Une réponse pour ce nouveau siècle comme Marx l’a fait pour le siècle passé en espérant qu’elle ne sera pas perverti par le mal… Religion de fraternité, mythes d’humanité et sirènes d’amour, combien a-t-on tué en votre nom ?…

Pour pouvoir « sauver » l’Algérie, il faut refaire son devoir d’histoire: comprendre la Complexité Historique de l’événement à la lumière du monde moderne ! Le dernier ouvrage de Monsieur Karim Younes « Aux portes de l’Avenir » est un immense pas comme fondement pour une nouvelle Algérie ;  une vision géostratégique générale de l’Algérie ; Passé, présent et surtout futur.

Dans le Monde moderne, on a surtout besoin de « raison » et de « sueur » pour comprendre la complexité scientifique d’un état historique. Ce ne sont pas des « mots et des phrases » qu’il faut « nasiller » tel un sorcier plumitif pour avoir la puissance sur « les choses et les esprits » ! A l’heure de la communication, personne n’est dupe.

J’ai déjà parlé de ces « journalistes » (« la vulgarité Journalistique« ) ou j’ai « disséqué » le style vulgaire de leur diligence « tragi-comique » qui se résume par la trinité : Mensonges, Médisances et Mythologies. Donc je ne ferais pas plus de commentaires ici. Je me contenterais, pour avancer le débat, de parler (rapidement) de la complexité historique de notre « état » qu’il faut déjà saisir par une histoire de l’affranchissement de l’Occident des mêmes problèmes que nous avons aujourd’hui.

La complexité de la modernité

La complexité de la structure (état et histoire) qu’il faut saisir (pour comprendre la crise et penser à des solutions) provient de deux défis majeurs que doivent résoudre les structures étatiques pour évoluer: un défi philosophique-politique et un défi économique-technologique. Le monde moderne de l’Occident s’est réalisé grâce à la maîtrise de la complexité de ces deux défis.

Le début de 19e siècle vit l’arrivée d’un socialisme qui avait la volonté de dépasser les principes libéraux et démocratiques (Marx, Engels, Berstein, Guesde, …) … Tous ces courants ont fini par mourir pour laisser la place à une démocratie au nord qui a ramené la sécurité, la prospérité, la consommation, l’opulence et enfin la liberté …au Nord !

Le reste de l’humanité se trouve toujours au moyen âge avec un despotisme démagogique aussi sauvage tandis qu’une partie de l’humanité est sortie d’une histoire noire, l’autre partie continue de sombrer alors qu’elle a une chance immense de juste regarder ce qui se fait ailleurs chez des humains comme vous et moi et que seule la géographie a séparé !!!.

Voilà ce qu’il faut comprendre … L’histoire se répète… Il faut apprendre les leçons…

Alain disait qu’il faut vraiment creuser au dixième degré : « La structure de l’homme commande toute politique et … cette structure n’a point changé et ne changera jamais… ».

Il nous faut des philosophes capables de faire « comprendre » aux politiques la nécessité de rentrer dans la modernité.

L’Algérie a les compétences, les ressources et la volonté pour rejoindre le reste de l’humanité. Les conflits actuels à l’échelle du monde viennent de ces démagogues incapables de parler le même langage (et non la même langue) que leur peuple ainsi que le reste de l’humanité.

Islam ; le retour au passé !

Les abus du moyen âge sont les abus d’aujourd’hui quelque soit l’habit qu’il présente. Ils ont tout le commun du mensonge, de la bestialité et de la voracité du pouvoir ! Je ne combats pas l’Islam, mais les islamistes et je ne le protège pas, car tout le monde veut le combattre ou le protéger…

Je ne veux surtout pas l’utiliser pour une argumentation quelconque (pour ou contre). Arrêtons de l’utiliser (soi pour, soit contre) pour arriver au pouvoir (ou nous donner raison) et laissons-le soit en paix (pour ceux qui sont contre) ou laissons-le nous utiliser (pour ceux qui sont pour) pour donner aux autres de la nourriture, de l’éducation et de la solidarité … L’islam n’a besoin d’aucun « Sauveur » plus fort que le Sauveur pour le protéger… L’islam n’a pas besoin de contrainte, car Dieu a donné la liberté à l’homme. Il est si doux d’aimer dans la liberté, dans l’intimité et dans le détachement au lieu de ce « show off » devant les caméras du monde pour dire nous sommes les « Sauveurs » de Dieu sur la terre !!!…

Après avoir laisser de coté la religion, on ira enfin à la politique non pas pour choisir un « roi despote » mais une « Vrai » démocratie. J’insiste sur une « Vraie » démocratie (car on a inventé le concept de démocratie de façade ou de démocratie pour mineurs!!!). La « Vraie » démocratie n’est pas un concept « alambiqué » mais d’une simplicité effarante: respecter les urnes !!!. Accepter que tout le monde ait la même voie que vous !!!.

De la démocratie ou du respect de nous autres 

Quelle est donc cette raison démocratique qui vous donne plus de raisons que les autres ? Si les gens ne votent pas pour vous ne dites pas qu’il sont rétrogrades. Ne les « SAUVER » surtout pas contre votre propre « calamité » !

L’extrême droite comme l’extrême gauche (laïques et islamistes et qui ne vivent que par raison l’un de l’autre) sont appelées à disparaître devant la marée de l’histoire, car la nature ne connaît pas de tensions extrêmes…

La nature a juste permit qu’on essaye un scénario (qui a échoué) mais elle l’efface de sa mémoire dés qu’il ne lui ramène pas le progrès : son seul moteur (Darwin!). Elle a essayé la solution démocratique; elle marche, elle va la garder pour ensuite la performer …

La structure pyramidale d’organisation a laissé la place à la structure en réseaux de communications. La relation pouvoir-civil a laissé la place a la relation innovateur – client. La nouvelle guerre s’appelle la guerre du TEMPS ! Comment répondre instantanément à la demande économique .

Pour les nostalgiquesdu passé sacré, rappelons-nous enfin la devise de Xiao Pin le réformateur de la chine moderne « Qu’importe le nom d’un chat, qu’il soit blanc ou noir, pourvu qu’il attrape des souris ! » Pour les nostalgiques de la langue de bois, il faut qu’ils se reconvertissent très vite dans la langue des bits… sinon ils seront au chômage…

Comme transition pour une démocratie moderne, je plaide pour une dictature éclairée en Algérie. On ne peut passer d’une dictature répulsive à une démocratie éclairée sans passer par une dictature éclairée transitoire qui discipline tous ces atomes browniens dans un seul courant ; la civilité, le nationalisme, et surtout beaucoup de travail !

Dans l’historique des entreprises, c’est le chef visionnaire qui trace les horizons et qui décide en premier lieu pour organiser et discipliner les troupes,  les objectifs, les priorités devant le chaos d’une démocratie à mille têtes. Les entreprises devenues matures ont ensuite évolué vers une séparation des fonctions ; les share holders, les board of directors, les exécutifs, … Que serait la Chine sans la période de Mao et sans la transition vers l’économie, la science et la technologie en laissant derrière son idéal idéologique du siècle passé ? Un idéal qui règne mais ne gouverne pas !

La lisière du Chaos

Lorsque j’ai parlé de la lisière du chaos dans lequel on se trouve, je ne suis pas un adepte gourou du catastrophique. Le chaos, dont Je parle, est la fin d’un monde, mais aussi le début d’un autre monde nouveau: plus évolué. La lisière du chaos peut être illustrée pour le monde communiste par la chute du mur de Berlin. Le communisme (utopie) est mort en laissant derrière lui 100 millions de morts, d’humiliations, de mensonges… Que de vies (et de rêveries) humaines sacrifiées à l’autel de la vérité et la vertu humaniste universaliste . Quels gâchis !!!.

L’Algérie est aussi à la lizière du chaos… Une petite perturbation suffira pour que le mensonge s’écroule. Le peuple est prêt. Il attend un caprice (évènement) de l’histoire!. Aucun centre d’étude stratégique ne prédit cela … personne n’a aussi prédit la chute du mur de Belin… par contre, les forces du mal peuvent récupérer en utilisant les théories de la complexité et du chaos importé des sciences exactes par des nullards de sciences humaines, sociales et politiques, des nullards qui ne savent pas la loi des bifurcations sont incontrôlables en fin de cycles … des illuminés intellectuels faussaires qui voulaient nous sauver de nous-mêmes ; la religion salut n’est pas loin ! Celle des croisés partis dans cette formidable route de la soie et de l’or noir … plus pour l’or que pour le salut ….

Victor Hugo ;

Je les ai vus partir comme trois hirondelles
Qui vont chercher bien loin des printemps plus fidèles
Et des étés meilleurs.

Voyageur ! voyageur ! Quelle est notre folie !
Qui sait combien de morts à chaque heure on oublie ?
Des plus chers, des plus beaux ?
Qui peut savoir combien toute douleur s’émousse,
Et combien sur la terre un jour d’herbe qui pousse
Efface de tombeaux ?

 

Jamouli Ouzidane

Facebook Comments

- Libertée de pensée-spot_img
Facebook Comments
error: Content is protected !!