Totalitarisme et Barbarie dans le monde arabo-musulman

 

Jamouli Ouzidane

Totalitarisme
Dans un totalitarisme, les opposants sont toujours des ennemis. Ce sont les Juifs des nazis, les bourgeois des communistes, les communistes des bourgeois, les intégristes des laïques ou les laïques des intégristes. Les ennemis sont en général tous ceux qui soulèvent des problèmes. Au lieu de résoudre les problèmes, le Prince préfère les taire en faisant taire, ou disparaître, ceux qui les soulèvent! Il existe des camps de la mort où on expérimente la vie sur des cobayes humains.

Le totalitarisme est orienté vers la peur, la souffrance et la mort. Le mal devient une banalité et, curieusement, le bien aussi. Des humains deviennent de trop. Le monde devient radical; le mal et le bien. L’autre est détestable, condamnable et doit être rejeté par une vision moraliste et ensuite exterminé par une vision de justice divine! Un opposant, c’est un ennemi de l’intérieur à la solde de l’ennemi de l’extérieur! Lorsque la gauche devient exclusivement anti – droite ou anti – religion, elle devient aussi totalitaire. On ne vit ainsi que par et pour la haine de l’autre !

De quel droit le totalitaire se targue pour nous oppresser ? Il se sanctifie du droit de pureté idéologique ! Il pense qu’il est pur, qu’il représente le bien et c’est ainsi qu’il se donne le droit de combattre le mal : l’autre. Hitler est tellement convaincu de la pureté de sa cause qu’il parle de la pureté du sang arien. Staline, Franco, Mussolini et les autres sont tous convaincus de la pureté révolutionnaire. Une pureté aussi saine que la religion puisqu’elle demande la foi et le sacrifice et donc le meurtre ou le suicide. Pour combattre le mal, il faut des armes et des armées. C’est pour cela qu’il sont tous militaires! En fin de compte, tant que les militaires gouverneront un pays, il y aura le totalitarisme et donc la guerre. Cette loi est vérifiée dans tous les pays du Sud. La Turquie ne pourra jamais devenir démocratique si l’armée gouverne avec des marionnettes. L’armée est donc le seul rempart pour la venue de la démocratie dans le Sud. Un rempart non pas pour défendre puisqu’il il n’y a plus d’ennemis extérieurs mais un rempart pour séquestrer les populations dans l’esclavagisme, la misère et surtout le terrorisme !.

Barbarie
La barbarie est un fait de l’histoire. L’humain doit avoir une mémoire millénaire pour se solidariser avec les victimes de l’injustice humaine. Nous avons une mémoire historique de notre espèce, mais nous avons aussi une mémoire individuelle reliée à notre espace et à notre temps. Nous sommes beaucoup plus responsables des vivants que des morts ! Le premier devoir de solidarité est celui du témoignage. Si la langue du témoignage peut être considérée comme le don des faibles, le silence de l’indifférence est le don des lâches. Pour ceci, je témoigne de mon siècle. Ce témoignage est subjectif dans la mesure où je suis un vivant de ce siècle, je n’ai pas le détachement de l’espace et du temps nécessaire à la vérité ! Je préfère me tromper que me taire. Voltaire disait que l’injustice l’emportait. J’ai peur qu’elle m’aveugle.

Que le lecteur ne prenne le témoignage suivant qu’avec toute la précaution et le recul nécessaire. Si je me suis trompé, je refuse de tromper ! Le témoignage est un droit, que les autres témoignent et que la vérité triomphe. Ici, je ne me bats pas pour mon témoignage, je me bats pour la vérité en sachant que c’est toujours elle qui triomphe !

Les pays arabo-musulmans ont raté magistralement leur chance historique de rejoindre les nations industrielles durant ces soixante dernières années après leurs indépendances. La décolonisation a ramené plus de mal que de bien ! L’exploitant étranger civilisé d’hier est parti en laissant la place à un nouvel exploitant : le frère barbare ! Les dépenses militaires estimées à plusieurs milliers de milliard de Dollars) durant ces années auraient suffi, à elles seules, un décollage industriel fulgurant.

Ce gaspillage est un crime contre les populations car les potentialités humaines en matière grise et les ressources matérielles et naturelles sont considérables mais non renouvelables et durables. L’échec de stratégie de ces pays est ainsi confirmé. L’avenir de la politique mondiale se jouera au Sud après la chute du mur de Berlin. L’Occident triomphant doit comprendre ce Sud meurtri, humilié et suicidaire. La guerre froide de la terreur nucléaire a permis un équilibre salutaire entre l’Est et l’Ouest. Avec le Sud, seules l’intervention, la compréhension, la tolérance et la réconciliation pourront éviter la ruine chaotique de l’insécurité, du crime, du terrorisme et des génocides.

Un dictateur ne partira que par la force d’un autre dictateur. Kabilla est plus sanguinaire que Mobutu, mais le prochain le sera un petit peu plus. Pour battre une barbarie, il faut être plus barbare ! La jalousie d’Othello, l’ambition de Macbeth et l’égoïsme du roi Lear ne sont que de doux vices devant la barbarie des temps modernes. Le barbare n’utilise pas le suicide, l’empoisonnement, ou la mort par l’épée. Il utilise la torture, la lapidation, l’égorgement et la fosse commune. Le barbare ne se venge pas contre un mal qu’on lui a fait ou contre un royaume qu’on lui a fait ou qu’on veut lui enlever. Le barbare est un zombie qui ne vit que par le sang humain !

Le pauvre Richard III paraîtrait un ange devant ces barbares des temps nouveaux. Le duc de Gloucester était certes rusé, brutal et même « cruel » pour parvenir au pouvoir. Toutefois, il aime profondément son pays, il est courageux et on peut même lui trouver de l’esprit. Il ne fait pas de génocide gratuit. Il peut même paraître humain puisque la veille d’être tué par Richmond le Lancastrien, à la bataille de Bosworth, sa conscience est perturbée par les fantômes de tous ceux qu’il a tués. Kabilla est un ivrogne pervers qui a commis des génocides que même les bêtes et les diables trouvent répugnants !

Les démocraties trouvent le sang répugnant, bien sûr, le leur, pas celui des autres. Ils veulent des guerres propres. Leurs ennemis en tiendront certainement acte de talon d’Achille. Le Monde entier est en état d’alerte contre l’invasion d’une terre qui recèle du pétrole. Mais elle est restée absente devant le génocide des millions de sous-hommes au Burundi, au Congo, en Angola, au Vietnam, en Afghanistan, aux Balkans ou au Kurdistan. On brandit la menace virtuelle d’une frappe aérienne contre les Serbes qui savent bien que le bien est toujours timide devant le mal ! Tous les Humains de la Cité Universelle doivent être égaux devant une Justice Forte pour que cette dernière soit crédible, humaine et juste.

Les arabo-musulmans ne sont plus ces Pays en voie de Développement, qui avaient beaucoup d’espoirs après la période de décolonisation, mais plutôt des Pays en voie de Disparition ! C’est peut-être une façon sournoise de leur dire, vous voulez la décolonisation, voyez le résultat. Ces pays ne demandent plus un vote pour l’autodétermination mais un vote d’intégration aux anciens colons ! Qu’ils s’entre-tuent ces barbares… pourquoi verser du sang noble… Ils ont voté pour la démocratie, et ils ont été massacrés par les gagnants.

Les démocrates occidentaux sont restés sourds. Lorsqu’on est sourd, on doit avoir la pudeur de se taire ! Les démocrates n’ont pas saisi le sens de la barbarie nazie lorsqu’elle exterminait les juifs. Qu’on s’en foute de ces Juifs disaient-ils pourvu qu’on nous laisse tranquille. Le mal ne veut pas la compromission, il veut la capitulation ! La génération de Vichy est toujours là à continuer la compromission. Seuls des intellectuels, des artistes, des ONG, ou de simples gens de cœur continuent de crier leur désespoir dans le silence sournois des masses médias. Dès que le printemps arrive, on oublie vite les déluges de l’hiver passé.

Au début du siècle, l’Europe est un petit peu démocratique, certainement pas dictatoriale, mais sûrement un peu assoupi. Le démon s’est réveillé avec le marxisme et le fascisme dans l’indifférence et même l’enthousiasme de certains. Après son extermination, les démocraties s’assoupissent encore une fois, elles refusent de croire au danger. Les monstres ne dorment jamais, ils sont éternels. Les 15% de Monsieur le Pen sont de paisibles citoyens, ayant certainement un faible IQ mais qui deviendront des animaux si on les poussait au bout. Ils disent toujours qu’il y a trop « d’étrangers » et que les Juifs sont dans le gouvernement ! Un petit caprice de l’histoire, un certain incendie à Berlin, un autre assassinat à Sarajevo et les foules sortiront pour crier à la pendaison de l’autre.

La malédiction juive, qui a survécu pendant des siècles, renaîtra alors comme par miracle. On a promis que jamais plus cela n’arrivera à nos enfants. Il y a trop d’étrangers et donc de trop de puanteur, de chômage et d’insécurité disent-ils !. Le scénario et les personnages sont tous là, il faut juste changer les acteurs, les décors et les plateaux de tournage pour jouer la même tragédie cornélienne. La démocratie aidera le Pen comme Hitler à prendre le pouvoir. Il y’a un Hitler qui sommeille en nous tous.

Il faut bannir la haine de l’autre dans la constitution même pour que personne n’oublie : Égalité, Fraternité, et Justice, il faut les étendre à tous les autres humains ; ceux qui ont des cerveaux, des cœurs, et des âmes. Il faut même inclure les animaux, les végétaux, les océans et les montagnes. En un mot, il faut bannir l’exclusion, le sectarisme, le meurtre, l’ignorance, et la fin de l’histoire.

Qui sont les vrais gagnants de cette guerre et de toutes les guerres, justes ou injustes ? Ce sont les fournisseurs d’armes et les industriels de la reconstruction. Ce sont tous ces honnêtes citoyens qui luttent pour la gloire, la croissance et la prospérité de leurs pays, de leurs compagnies ou de leurs comptes bancaires. Ils pensent que les autres, ceux qu’ils ne voient jamais, ne sont que des autres. D’accord mais dans ce cas, vous serez des autres pour ces mêmes autres ! Les autres ne ramènent que le sang, l’exploitation ou le chômage. Pourquoi vendre une arme à un affamé, un analphabète ou à un fou ? Il a surtout besoin de manger, de s’éduquer et de guérir de sa folie ! On ne pourra survivre que le jour ou on aimera l’autre comme s’il était notre moi ! L’amour de l’autre, est donc de la vie de l’autre, et donc de sa propre vie, est la seule vérité sacrée !

Le Prince n’est que la victime de sa maladie. On doit s’ingérer là ou le mal existe. Il n’y’ aura plus de souverainetés quand le mal fait des génocides. S’il y a un génocide ailleurs, alors il faut laisser faire le sale boulot avec rapidité, efficacité, et surtout en silence. Combien de charniers découverts par satellites faudrait-il pour intervenir en Bosnie ? Le retard du train Humanitaire serait ainsi dû aux intérêts suprêmes de la nation cachés par les secrets d’État. L’Humaniste peut bien crier son désespoir, mais qu’importe, il finira bien par devenir ennuyant un jour. Le système veillera soit à le rendre marginal, soit à le faire passer pour un marginal en le noyant dans un humanitaire plus « soft », plus musical ou plus bon enfant ! Le résultat est le même, il ne faut pas que l’humaniste soit crédible, attachant ou même sagace pour les autres ! La conscience des hommes libres exige de redéfinir les intérêts et les secrets d’État.

L’opinion publique n’achète plus les images de guerres comme dans la belle époque de Hemingway, de Jaques London ou de Camus. Maintenant c’est le tour des images des Paparazis sur les concours de modes, les safaris de rêves et les dessous de Miss Beauty ! Les « Voltaires » ne sont plus à la mode.

La Révolution française a parlé d’égalité, de justice et de fraternité pour tous. Est-ce que les autres appartiennent à ce tous ? Il fallait attendre la deuxième république, celle de 1944, pour abolir l’esclavagisme ! Et pourtant le bonheur les humanistes du XVIIIe siècle ont bien rêvé d’universalisme ! C’est Bonaparte qui trahit ce rêve en se gâtant dans la préférence nationale. On a ainsi raté, encore une fois, une chance historique pour réaliser l’Humain Universel ! La souveraineté nationale  allait encore empiéter sur la souveraineté de l’humain.

Quelle est donc cette République qui ferait enfin instituer l’Humain Universel ? La honte de la civilisation est qu’elle nous veut certes égaux, mais surtout séparés ! Une ségrégation muette s’est installée dans nos salons. Nous ne voulons plus de têtes de turques, de Négros, de bécots, de jaunes et de tous ces autres qui sentent, qui font du tam-tam, et qui nous prennent nos boulots, notre sécurité sociale, et maintenant nos femmes !.

Mais ces autres viennent chez vous parce qu’ils sont chassés de chez eux. Ils préfèrent rester chez eux dans leurs paradis naturels où vous passez vos vacances seulement une fois par an ! Il faut exterminer la barbarie chez les autres pour ne pas se retrouver avec un exode infernal. Je vois ces « boat-people » par milliers fuir les cotes du Sud. Qu’allez- vous faire ? Peut-être les couler !

Si jamais les frontières du Nord étaient un jour ouvertes, ce seront les riches qui envahiront le Sud pour investir dans des terres fertiles, des îles de rêves et des esclaves gratuits. Les pauvres du Sud ne trouveront dans le Nord que le chômage, l’hostilité et le froid ! Mais, une misérable croûte de pain dans un froid de liberté est un programme plus divertissant que d’être soi-même dans le menu d’un Zombie affamé ! Si la dictature disparaît, les gens du Sud reviendront toujours à leurs racines. Ceux qui se sont expatriés connaissent bien le spleen de l’émigré.

Les mauvaises langues disent même que le Sud n’est pas prêt pour la démocratie sans nous dire s’il était préparé pour la barbarie ! Et pourtant ces pauvres immigrés incultes, sales, et un petit peu sauvageons qui fuyaient la barbarie nazie ont bien fait l’Amérique d’aujourd’hui !

Les commis de Vichy sont toujours là. Le procès de Vichy n’est pas celui de Papon. C’est celui de la traite des noirs, du massacre des indiens, de la colonisation, du nazisme, du communisme, du libéralisme sauvage, de la pauvreté, du chômage, de l’exclusion, de la torture, des sans-abri et de toutes les injustices que les humains se font gratuitement ! Tous les opprimés du Monde appartiennent à l’Humain Universel ! L’humanité ne doit pas s’arrêter à la géopolitique de notre voisin. Les droits de l’homme, c’est le devoir d’ingérence ! La souveraineté nationale ne doit plus être un asile de génocides pour les bourreaux. Il faut faire le procès de nos parents pour que nous, leurs enfants, on puisse construire, pour nos propres enfants,  un autre avenir lessivé, digne, et serein !

Le monde arabo-musulman n’a jamais été fait génétiquement pour la barbarie. L’histoire en est la preuve ! La barbarie n’est pas une fatalité. Le Nord a eu sa barbarie, il en a l’expérience de ces centaines de millions exécutés par les intolérances identitaires de la religion, du nazisme, du communisme et du nationalisme. Il a promis “jamais plus” de génocide. Est-il prêt à faire cette promesse pour le Nord seulement ou accepterait-il de la faire pour ce Sud qui a déjà tellement souffert ? C’est la question qu’il doit se poser sérieusement et rapidement ! Le musulman est comme le juif d’hier qui demandait de l’aide. Je pense connaître la réponse de la part d’un homme qui a déjà souffert le génocide à condition que sa mémoire ne soit pas endormie par l’indolence des néons de ces Cités faites pour l’oubli….

Le monde arabo musulman n’est pas le monde des incas. Il ne disparaitra pas de l’histoire car c’est lui qui fait l’histoire des empires ; Babylone, Égypte, Perse, Turque, … il a les ressources critiques, démographiques et naturelles pour revenir plus fort… et je dirais plus ; la malédiction qui le poursuit dans cette guerre contre l’islam est justement le catalyseur attendu qui va le faire réveiller car on n’est plus alerte que devant le danger qui vous réveille enfin de votre léthargie … le printemps arabe est irréversible malgré toutes les récupérations de l’ancien système … la question n’est plus si ce monde revient ou non à l’histoire mais quand …

On peut faire une analogie avec Israël qui est revenue à l’histoire après la Shoah qui a catalysé son peuple contre son extermination. La seule différence entre Israël et le monde Israël est que Israël n’a jamais eu d’empire de mille ans et n’a aucunement les ressources géostratégique de survivre une guerre contre ce même monde musulman car la prochaine vrai guerre catastrophique ne se fera pas entre l’occident et le monde musulman mais entre Israël et le monde musulman … et la seule survie qui restera à ce peuple comme dans le passé millénaire est de est de se fondre dans le reste de l’humanité et vivre l’antisémitisme millénaire hier de l’occident et demain du monde musulman.

Mais attention ici nous ne voulons pas d’un monde arabo -musulman a l’image du Salafisme pervers saoudiens; Nous ne voulons plus un retour vers la barbarie et la dictature : Nous voulons un monde moderne démocratique à inventer et ouvert au reste de l’humanité !!!

 

Jamouli Ouzidane

AlgerieNetwork

Facebook Comments

- Libertée de pensée-spot_img
Facebook Comments
error: Content is protected !!